514 743-9638

Nouvelles


09/12/2015

Le loyer moyen d’un appartement de deux chambres a augmenté moins rapidement au Québec en octobre de cette année comparativement à octobre 2014, selon l’Enquête sur les logements locatifs publiée lundi par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Le prix d’un loyer s’est accru de 1,6% cette année pour atteindre 727$ par mois dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus au Québec, comparativement à une hausse de 2% d’octobre 2013 à octobre 2014. La hausse la plus forte, soit de 1,7%, a été constatée dans la région métropolitaine de recensement de Montréal, pour un loyer de 757$. À 1,3%, l’augmentation a été plus faible à Québec, mais le coût des loyers atteint 788$. Les locataires des régions de Sherbrooke, Trois-Rivières et Saguenay ont subi des hausses respectives de 1,3%, 1,1% et 1%. Dans ces cas, les prix des loyers s’affichent à 608$, 581$ et 598$, respectivement. La hausse dans la région de Gatineau a été de 0,9%, contre 2,1% l’année précédente. Les loyers coûtent en moyenne 747$ par mois. La SCHL a aussi publié des données sur les condos offerts en location à Montréal et à Québec. Ces logements commandent des loyers mensuels moyens de 1140$ et 1065$ par mois. Pour Québec, il s’agit du loyer le plus bas observé parmi 35 grands centres au pays, comparativement par exemple à 1754$ à Toronto et à 1172$ à Ottawa. Le taux d’inoccupation Par ailleurs, le taux d’inoccupation des logements a augmenté au Québec en octobre, à l’instar du Canada. L’Enquête indique que le taux d’inoccupation est passé de 3,7% à 4,3% dans les centres de 10 000 habitants et plus au Québec, pour la même période d’octobre 2014 à octobre 2015. La région métropolitaine de recensement de Québec affiche le plus bas taux, à 3,9%, en hausse comparativement à 3,1% l’an dernier. La région de Montréal arrive au deuxième rang, avec un taux d’inoccupation de 4%, en regard de 3,4% en octobre 2014. Des taux d’inoccupation en hausse ont aussi été observés à Sherbrooke (5,8%), Trois-Rivières (6,2%) et Saguenay (7,2%). Gatineau est la seule région mentionnée où le taux d’inoccupation a fléchi, passant de 6,5% à 6,1% cette année. Au pays, le taux moyen de 35 grands centres est passé de 2,8% à 3,3%. La SCHL explique la hausse par un bilan migratoire en baisse dans les régions les plus durement éprouvées par la baisse du cours du pétrole ainsi que par une hausse de l’offre d’appartements. Le rapport final sur l'Enquête sur les logements locatifs ainsi que les données définitives de 2015 seront diffusés le 16 décembre prochain. Source: TVA Nouvelles Article précédent: Logements vacants: retour aux années 90 à Montréal 09 November 2015 Prochain article: Voici venu le temps des augmentations de loyer! 19 January 2016

Contactez-nous

DB Multi-Logement

514 743-9638